Retour sur la formation illustration de l'EDAA

Posté le 02/09/2020 par admin

08.png

Hello les petits citrons ! Comme vous le savez peut-être, plusieurs adhérents de notre association suivent ou ont suivi une formation "illustration" dans cette école d'Arts Appliqués à distance. Nous avons recueilli leurs témoignages pour vous faire un retour des plus complet !

l'EDAA c'est quoi?

Créée par des illustrateurs professionnels du secteur, l'EDAA délivre à distance des compétences concrètes pour devenir illustrateur.

D'après le site de l'EDAA, la formation se distingue par deux objectifs clairs : L’initiation et/ou le perfectionnement.
La formation est également ouverte à tous les dessinateurs motivés et passionnés par l’illustration. Son but principal est donc d'apporter un enseignement complet, visant à développer à la fois l'esprit créatif et la méthodologie plus technique.

Il est donc possible de suivre la formation à son rythme (ce qui peut être un avantage, ou, un inconvénient, mais nous y reviendrons plus tard dans l'article), en fonction du niveau de chacun et de son emploi du temps.
L'équipe pédagogique est composée de professionnels n'ayant pas tous la même sensibilité artistique. Elle sera présente tout au long de la formation de l'élève et apporte un suivi régulier ainsi que des conseils pour s'améliorer.

Le programme de leur formation en illustration offre un tour d’horizon complet de l'univers du dessin et de ses débouchés. Il est découpé en petits modules afin de faciliter l’apprentissage et permet de découvrir le métier d'illustrateur (dessinateur) à travers des exercices et cas pratiques progressifs.

L'école propose donc d'affirmer sa personnalité créative et de connaître toutes les bases techniques du dessin pour en faire de véritables professionnels.

Du coup, qu'en pensent les élèves?

Comment se passe le premier entretien?

L'EDAA propose un numéro de téléphone pour directement prendre contact avec l'école.
La première chose qui peut paraître étonnante, c'est que... c'est un profil commercial qui prend rendez-vous avec vous.
Tout de suite, on sent qu'il est très bon pour vendre l'école. Il va vous dire beaucoup de bonnes choses sur la formation. Clairement, il fait le boulot : Il réussit à nous mettre dans ses filets et abaisse en douceur toutes les défenses des petits artistes en herbe que nous sommes.

Un des étudiant nous raconte : Elle (car c'est une femme) a été très douée pour nous vendre l'école. Elle a même réussi à m'inscrire en janvier alors que je voulais démarrer en mars. Comment a-t-elle procédé ?
Tout simplement en expliquant à l'élève qu'il n' y'aurait peut-être plus de place pour la session de mars. C'est une belle technique commerciale, mais qui sait... C'était peut-être vrai après tout... La fameuse technique du "Bon je vais vérifier avec les équipes si on a de la place pour vous accepter sur cette rentrée... Après quelques minutes : Haaa oui c'est bon ! Génial il reste une place !"

06.png
04.png

La formation

La formation dure exactement 3 ans. Et on va tout de suite être très clair : Les cours sont bien faits. Ces derniers sont véritablement bien expliqués, divers et variés, même si certains mériteraient un approfondissement : On peut se débrouiller pour trouver des compléments intéressants à leurs cours sur Youtube par exemple (Il est possible de trouver de meilleurs tutoriaux).

Ils te conseillent de suivre les exercices dans l'ordre. Plus précisement, finir la phase 1 (mais dans l'ordre que tu veux), et ensuite passer à la phase 2 etc... Mais ils ne viendront pas te taper sur les doigts si tu passes directement de la phase 1, à la phase 3.
Il faut cependant faire dans l'ordre car il y a une logique pédagogique assez intelligente. Oui les cours de l'EDAA sont quand même très bien construits ! Les étudiants apprécient vraiment cette structuration.
Pour les rendus de travaux, et comme il n'y a pas un suivi précis, il faut simplement finir les devoirs d'un exercice et envoyer directement le rendu par email à des prestataires externes (des freelances) qui corrigent, te renvoient la correction et basta !
Il est possible de tomber sur des correcteurs différents. Donc pas de suivi régulier avec les mêmes prestataires. Pour ceux qui aiment l'attachement à leurs correcteurs... ça ne sera malheureusement pas tout le temps possible.

Les cours numériques sont évidemment centrés sur les logiciels Adobe Photoshop et Adobe Illustrator (ce qui n'est pas un mal en soi car ce sont des logiciels professionnels utilisés en entreprise).
Il n'y a pas d'explications sur d'autres logiciels. Cependant, les notions sont les mêmes, seules les interfaces changent. Les boutons se trouvent globalement aux mêmes endroits :) Ne vous attendez donc pas à avoir des cours sur Clip Studio Paint, Paint tool etc...

Certains professeurs ne vont pas juger la personne mais le travail. Certains diront "c'est bien continue comme ça" alors que d'autres seront beaucoup plus critiques parfois "durs". Comme on le sait, nous qui sommes illustrateurs, les avis sont très importants et la réception d'une critique est totalement différente d'une personne à une autre. Il faut donc bien faire attention si vous êtes plutôt du genre à vous démoraliser quand vous recevez une critique négative !
Pensez-que c'est avant tout pour votre bien !

Après plusieurs mois de cours...

Certains étudiants ont quelques regrets, d'autres sont toujours aussi motivés !
La remarque la plus souvent dite qui démotive les étudiants : C'est le peu de suivi de l'équipe pédagogique.
La commerciale hype bien les futurs étudiants en disant qu'il y aurait un gros leitmotiv mais ce n'est pas forcément le cas. Par contre, à côté, on va tomber sur des personnes de la communauté Edaa qui ont tout autant envie que vous de réussir.
On s'entraide beaucoup, il y a une véritable alchimie. L'équipe pédagogique viendra t'aider et te motiver mais pas régulièrement. Clairement, l'initiative vient de toi, et à contrario, si tu ne fais rien pendant 6 mois, personne ne s'inquiète !
C'est ça qui est donc compliqué. Il faut de l'auto motivation pour faire cette école et je pense sincèrement qu'on peut réussir si on est motivé, mais ne crois pas que c'est l'école qui va te donner la force de bosser ! Il faudra aussi aller chercher ailleurs des tutos de techniques artistiques car de ce coté là, c est quasi inexistant.
La famille derrière et le crédit étudiant nous poussent quand même à trouver la motivation, on se dit qu'on a mis les chances de notre côté pour que nos projets puissent se réaliser.

Après plusieurs semaines, on a quand même un gros point positif. Artistiquement parlant, on va oser sortir de sa zone de confort : Prendre des risques sur des choses qu'on n'aurait pas dessiné en temps normal.
C'est un bon point qui permet de bien évoluer, mais il faut savoir que la personne qui vous conseille pendant le devoir ne sera pas forcément la même qu'à la correction, ainsi, ce qui était important pour le premier instructeur, peut etre complètement l'opposé de ce que cherche le second et vous vous retrouvez avec des résultats très aléatoires.

Le diplôme à la fin?

L'EDAA est une formation non diplômante mais ce n'est pas ce qui est essentiel dans ce domaine : beaucoup d'illustrateurs professionnels n'ont aucun diplôme et ce qui est le plus important : Le portfolio !
Tu reçois cependant "une attestation de formation" la même attestation que tu reçois pour tout centre de formation comme quand tu passes une formation sécurité à ton travail, du genre : "nous attestons que Madame X a bien suivi la formation"

Clairement, le diplôme ne servira à rien si à côté on ne bosse pas notre niveau en dessin. Car oui, ce milieu est très différent des autres milieux professionnels, on ne juge pas la personne sur la qualité de son CV (même si ça joue pour l'expérience) mais la qualité de ses illustrations !

07.png
05.png

Conclusion

L'EDAA est donc globalement satisfaisante, même s'il faudra quand même prendre en compte, qu'une certaine connaissance en dessin peut aider. Pour un véritable noob en dessin, sans aucune notion (si dessiner un bonhomme baton relève du défi) se lancer dans cette formation sera fortement déconseillé.
Si par contre vous avez une certaine sensibilité artistique, que vous aimez dessiner et que des personnes de votre entourage vous disent que vous dessinez bien, alors peut-être que l'EDAA pourrait vous correspondre.
En somme, l'EDAA ne vous motivera pas pour travailler plus ! Ça sera à vous de vous remuer, faire vos propres plannings, gérer votre emploi du temps, comme le ferait un véritable illustrateur freelance.
C'est une école qui vous plonge directement dans le bain de la dure vie d'un freelance.

Points positifs:

  • La rencontre d'autres dessinateurs, ça nous permet de se serrer les coudes et de ne pas abandonner devant l'adversité.
  • Réaliser un portfolio solide en quelques mois.
  • Des cours bien structurés
  • Un carnet de dessin offert
Points négatifs:
  • Le commercial à l'arrivée qui ne vous dit pas la vérité et c'est dommage car ça donne une image "entreprise" à l'école.
  • Difficile quand on est un vrai débutant en dessin !
  • Les prestataires qui corrigent les exercices qui varient tout le temps...

Nous tenons également à préciser que cet article est à prendre avec des pincettes, ce ne sont quelques témoignages parmi ceux de nombreux élèves. Cela ne représente pas forcément la globalité des avis concernant l'école !

A bientôt les citrons pour un futur nouvel article !

Commentaires

Pierre

Je viens de lire votre article et je le trouve très sévère. Je ne pense pas que c’est la réalité sur cette école et que la plupart des étudiants sont totalement satisfait de cette formation.

Em

Article que je trouve très réaliste et honnête, je connaissais pas du tout l’edaa alors merci !

Gotang

Je suis d’accord Pierre c’est pourquoi il a été précisé ceci

“Nous tenons également à préciser que cet article est à prendre avec des pincettes, ce ne sont quelques témoignages parmi ceux de nombreux élèves. Cela ne représente pas forcément la globalité des avis concernant l’école !”

Mme.D

C’est le même principe que lignes et formations.

Écrire un commentaire